• Les enfants du bon dieu
Les enfants du bon dieu

Les enfants du bon dieu

« Là où nous habitons, les avenues sont profondes et calmes comme des allées de cimetière. Les chemins qui conduisent de l'École militaire aux Invalides semblent s'ouvrir sur des funérailles nationales. Un trottoir à l'ombre, l'autre au soleil, ils s'en vont entre leurs platanes pétrifiés, devant deux rangées de façades contenues, sans une boutique, sans un cri. » La célébrité d'Antoine Blondin, journaliste sportif, a parfois éclipsé le romancier, dont on ne retient qu'Un singe en hiver (1959). La réédition des Enfants du bon Dieu, son second roman, montre qu'il n'était pas l'homme d'un seul livre. Voir la suite

  • 2710380080

  • Table ronde

  • Petite Vermillon