• Le contrôle juridictionnel de la coopération intergouvernementale dans l'Union européenne
Le contrôle juridictionnel de la coopération intergouvernementale dans l'Union européenne

Le contrôle juridictionnel de la coopération intergouvernementale dans l'Union européenne

Le contrôle juridictionnel de la coopération intergouvernementale dans l'Union européenne a longtemps fait difficulté. I nitialement, la mise à l'écart du juge a conditionné le recours à cette coopération organisée « dans » l'Union.Pourtant, chaque avancée des traités a entraîné un progrès du juge de l'Union et, dès l'origine, la coopération a donné lieu à la formation d'une jurisprudence significative. En fait, la coopération intergouvernementale dans l'Union constitue un terrain privilégié d'investigation, susceptible de contribuer à enrichir l'étude d'un processus, celui de la juridictionnalisation de l'Union. Loin de stériliser cette hypothèse, le traité de Lisbonne l'a confirmée et valorisée.L'analyse de la jurisprudence révèle l'existence d'un modèle de contrôle juridictionnel de la coopération intergouvernementale dans l'Union. Celui-ci repose sur le principe d'un contrôle. Forme d'aboutissement du processus, dont elle permet de saisir l'implantation et la portée, l'admission du principe au niveau constitutionnel marque aussi une nouvelle étape dans ce processus.Le juge de l'Union progresse au sein d'un système de contrôle, composé du juge national et de la Cour européenne des droits de l'Homme. Les interactions entre juges sont essentielles pour comprendre l'évolution de l'office du juge de l'Union. S'il est classique d'attendre d'un juge constitutionnel qu'il régule le système institutionnel et qu'il assure la protection des droits fondamentaux, les exigences matérielles et opérationnelles de l'action intergouvernementale contribuent au déploiement d'une fonction juridictionnelle ordinaire.Ces deux axes de travail, principe et fonctions, jettent un éclairage d'ensemble sur le modèle en construction et permettent d'appréhender dans toute sa complétude le processus de juridictionnalisation de la coopération intergouvernementale dans l'Union. Géraldine Bachoué Pedrouzo , Docteur en droit public et membre du Centre de Documentation et de Recherches Européennes (CDRE) et du Groupement de recherches « Réseau Universitaire européen Droit de l'Espace de liberté, sécurité et justice » (GDR RUEDELSJ) Voir la suite

  • 2370320060

  • Fondation Varenne

  • Theses