• Maurice Deslandres et le droit constitutionnel : un itinéraire
Maurice Deslandres et le droit constitutionnel : un itinéraire

Maurice Deslandres et le droit constitutionnel : un itinéraire

Maurice Deslandres appartient à la même génération que Duguit, Gény, Hauriou ou Carré de Malberg. Pourtant son oeuvre n' aura jamais le même impact sur la doctrine de son temps, ni la même postérité, que celle de ces illustres professeurs. Ses travaux d'historien des constitutions auraient éclipsé ses plans de réforme de l'État. Il est vrai que la densité théorique y fait parfois défaut. Malgré tout, combler cet angle mort de notre historiographie juridique s'impose pour au moins trois raisons. D'abord parce que Deslandres aborde cette discipline constitutionnelle en gestation avec une méthode singulière. Ensuite parce que le professeur de Dijon a mis en valeur des thématiques encore discutées aujourd'hui : la dimension sociale du droit, la participation populaire directe aux affaires de la cité, le renouvellement de la représentation, la primauté du pouvoir exécutif en régime parlementaire, etc. Enfin, parce qu'il apparaît comme une figure centrale de la pensée constitutionnelle du catholicisme social, un courant de réflexion négligé, pourtant très influent sous les Ille et IVe Républiques, y compris en 1958. Stéphane Pinon est maître de conférences de droit public à l'Université de La Rochelle. Il est par ailleurs directeur adjoint de l'Institut Pierre Pescatore, membre du comité scientifique de l'Association française de droit constitutionnel et membre associé du Centre de philosophie juridique et politique de l'Université de Cergy-Pontoise. Voir la suite

  • 236441038X

  • Universitaires De Dijon Eds

  • Institutions