• Bombarder pour vaincre
Bombarder pour vaincre

Bombarder pour vaincre

Robert Pape propose une conceptualisation rigoureuse des ressorts de la coercition afin d'orienter le choix des décideur s. S'il évoque le rôle des armées de terre et de mer, Pape se focalise sur l'emploi de la puissance aérienne. Elle est pour lui, de tous les instruments militaires, celui qui offre le meilleur potentiel coercitif, à condition toutefois de l'employer à bon escient, en renonçant aux chimères du bombardement stratégique. À travers l'étude de 33 campagnes aériennes, l'auteur établit le rôle déterminant de l'interdiction du champ de bataille et de l'appui aérien rapproché, qui avaient été quelque peu éclipsés par la " renaissance de la puissance aérienne stratégique ". Même si certaines de ses conclusions ne manqueront pas de susciter le débat, Bombing to win est aussi devenu l'un des grands classiques de la stratégie aérienne. Sommaire : Pourquoi étudier la coercition militaire ? Expliquer la coercition militaire La coercition par la puissance aérienne Japon, 1944-1945 Corée, 1950-1953 Vietnam, 1965-1972 Irak, 1991 Allemagne, 1942-1945 Au-delà du bombardement stratégique Appendice : cas de codage de la puissance aérienne coercitive Voir la suite

  • 2110085371

  • Documentation Francaise

  • Revue Maghreb-Machrek*, numéro 3