• Les annales de la Compagnie noire - Tome 5 : Rêves d'acier
Les annales de la Compagnie noire - Tome 5 : Rêves d'acier

Les annales de la Compagnie noire - Tome 5 : Rêves d'acier

LA POUSSIÈRE RETOMBE APRÈS LA BATAILLE ET LE TABLEAU N'EST GUÈRE RELUISANT. TOUBIB LAISSE POUR MORT SUR LE CHAMP DE BATA ILLE, GOBELIN ET QU'UN OIL MANQUANT A L'APPEL... AUTANT DIRE QUE LA COMPAGNIE A ESSUYER DE SÉRIEUX REVERS. IL EST TEMPS DE REPRENDRE LES CHOSES EN MAIN. C'EST CE QUE MADAME VA S'EMPLOYER A FAIRE, QUITTE A REDEVENIR LE TYRAN MALÉFIQUE QU'ELLE FUT JADIS. LES ASSASSINS FANATIQUES DU CULTE LOCAL NE S'Y TROMPENT D'AILLEURS PAS ET VOIENT EN ELLE L'INCARNATION DE KINA, LA DÉESSE DU MEURTRE QU'ILS VENERENT. VOILA UNE MAIN D'OUVRE DEVOUEE ET EFFICACE SUR LAQUELLE MADAME PEUT MAINTENANT COMPTER. APRES TOUT, QUI SAIT S'ILS N'ONT PAS RAISON, MADAME FERAIT UNE PARFAITE CANDIDATE, D'AUTANT PLUS QUE L'ANNÉE DES CRANES, QUI MARQUERA LE RETOUR DE KINA, SE PROFILE A L'HORIZON. Glen Cook. Né à New York en 1944, il commence à écrire très tôt et son premier texte publié date de 1970. Aussi à l'aise dans la science-fiction (Le dragon ne dort jamais) que dans le mélange des genres atypique (les aventures de Garett, détective privé, un croisement délirant de polar et de fantasy), il a fait subir le même sort à la fantasy que Sergio Leone au western en publiant le cycle de La Compagnie noire. Extrait du livre : L'observatoire était peu élevé. Et la distance extrême. Mais Saule Cygne ne s'y méprenait pas. «Ils prennent une trempe.» Les armées s'affrontaient devant la ville de Dejagore, au centre d'une plaine circulaire entourée de collines. Saule et trois autres observaient. Lame a grommelé un assentiment. Cordy Mather, le plus vieil ami de Saule, n'a pas pipé mot. Il a juste com­mencé à dénuder une roche incrustée de terre du bout du pied. L'armée qu'ils soutenaient avait le dessous. Saule et Mather, tous deux blancs, l'un blond et l'autre brun, venaient de Roseraie, une ville située à dix mille kilomètres au nord du champ de bataille. Lame, un co­losse noir aux origines incertaines, était un homme dan­gereux et taciturne. Cygne et Mather l'avaient sauvé des crocodiles quelques années auparavant. Ils ne s'étaient plus quittés. Tous les trois faisaient équipe. Cygne grommelait juron sur juron : la situation empirait sur le champ de bataille. Le quatrième homme se tenait à l'écart. Les autres ne l'auraient pas accepté dans leur bande s'il avait voulu s'y joindre. On l'appelait Fumée. Officiellement, il portait le titre de chef des pompiers de Taglios, la ville-État dont l'armée était en train de perdre. Mais en réalité le tout petit homme à la peau noisette était le sorcier du prince taglien. Il avait le don d'insupporter Cygne. «C'est ton armée là-bas, Fumée, a grondé Saule. Si elle tombe, tu tombes avec. Je parie que les Maîtres d'Ombres adoreraient te mettre la main dessus.» La sorcellerie stridulait, aboyait sur le champ de bataille. «Pour te réduire en purée, il y a des chances. À moins que t'aies déjà pris tes dispositions. - Laisse-le, Saule, est intervenu Mather. Il fait quelque chose.» Saule a regardé le petit homme couleur beurre de ca­cahuète. «Je vois bien. Mais quoi ?» Fumée fermait les yeux. Il chuchotait, marmottait. Par­fois sa voix crépitait, grésillait comme du lard dans une poêle surchauffée. Voir la suite

  • 2290348783

  • J'ai Lu

  • J'ai Lu Fantasy, numéro 8141