• La chevalerie du Mont Moriyah
La chevalerie du Mont Moriyah

La chevalerie du Mont Moriyah

« Dès qu'Abram eut appris que son neveu avait été fait prisonnier, il arma trois cent dix-huit de ses plus braves servit eurs, nés dans sa maison, et il poursuivit les rois jusqu'à Dan. » (Genèse 14/14). « Après qu'Abram fut revenu vainqueur de Kedorlaomer et des rois qui étaient avec lui, le roi de Sodome sortit à sa rencontre dans la vallée de Schavé, qui est la vallée du roi. Melkitsedeq roi de Salem, fit apporter du pain et du vin : il était sacrificateur du Dieu Très Haut. Il bénit Abram, et dit : Béni soit Abram par le Dieu Très Haut, maître du ciel et de la terre ! Béni soit le Dieu Très Haut, qui a livré tes ennemis entre tes mains ! Et Abram lui donna la dîme de tout. » (Genèse 14/15-20) C'est ainsi que de guerriers, la troupe victorieuse des puissances de l'Ombre, fut consacrée Chevalerie. Bien loin de n'être que la narration d'événements historiques, le récit mythique de « La chevalerie du Mont MORIYAH », est prétexte à découvrir l'ontologie la plus authentique de la quête chevaleresque. La perte de repères du monde contemporain est de plus en plus prégnante, le pèlerinage initiatique auquel nous sommes invités, est une voie essentiellement moderne et d'actualité. À partir de thèmes spécifiques, illustrés par les différents aspects des traditions ésotériques des religions du Livre mais aussi de la maçonnerie chrétienne, cet ouvrage se compose de larges extraits de conférences tenues par l'auteur. Il permet ainsi de mieux pénétrer l'esprit et la fonction de la chevalerie spirituelle. Il en souligne enfin les lignes de forces convergentes, fondement de ce que l'ordre intérieur de la milice du Temple annonçait comme étant « le grand secret de réconciliation ». Voir la suite

  • 235508663X

  • Baudelaire