• 100 % Créole compact
100 % Créole compact

100 % Créole compact

Spontanées, métissées, parfumées, authentiques, simples, raffinées... Riches de métissages, gardiennes du souvenir d'ori gines éloignées, les cultures et les cuisines créoles expriment fusion et volupté. Provoquant un éveil généreux des sens, les épices et les produits exotiques apportent plaisir, rêve et détente. Le feu du piment répond à celui du rhum ; sucre, vanille et fruits parfumés complètent un tableau tout en sensualité. Laissez-vous porter d'île en île à la découverte de l'histoire, des cultures caraïbes et de leurs cuisines : chiquetaille de morue, poisson au coco, Colombo de cabri, papillotes de plantains au sucre de canne, blanc-manger, tourment d'amour... sans oublier les fameux cocktails. Les 80 recettes vous offrent, du punch au dessert, les saveurs à la fois subtiles et pimentées de la cuisine créole, faisant les délices de toutes les papilles. Envolez-vous pour un voyage gourmand en terres créoles. Extrait du livre : Les peuples des Caraïbes ont souvent plus de points communs entre eux que chacun n'en a avec la nation qui le dominait autrefois, et les traditions gastronomi­ques se ressemblent plus qu'elles ne diffèrent. D'île en île, qu'elle soit d'influence espagnole, britannique ou française, la créolité se traduit par un air de famille, conditionné par la générosité de la nature et de la mer, par le climat doux et humide. On peut parler d'un style culinaire commun, d'une parenté incontestable d'un bout à l'autre des Antilles grandes et petites. D'île en île, jamais tout à fait autre, mais jamais tout à fait la même : cette ressemblance n'a pas effacé la diversité, propre aux cuisines d'archipel - surtout quand l'archipel a fait l'objet de la convoitise de diffé­rentes nations pendant plusieurs siècles. Cette variété tient aussi à la nature de la cuisine en général : nulle part au monde un pays ne peut prétendre à une cuisine purement nationale, nourrie uniquement des produits et des savoir-faire locaux. La cuisine, c'est l'art de mélanger, d'associer des produits, mais c'est aussi, en tant que phénomène culturel, l'art d'harmoniser des influences diverses et de créer la fusion dans une logique de plaisir. Aux Antilles, que le garde-manger fût garni ou non, que l'heure fût à la fortune ou à l'économie, qu'il s'agît de précieuse vanille ou de haricots secs, il fallait tou­jours tirer le meilleur parti des aliments disponibles. Dans les grandes demeures des planteurs, la table n'était que luxe et abondance. Dans les cases des esclaves, il n'en était pas ainsi, mais il fallait nourrir le mieux possible ceux qu'on enchaînait au travail, de crainte de ne plus disposer de leur force. Une fois l'ère de l'esclavage officiellement terminée, lorsque des immigrants asiatiques prirent le relais, les cuisines reçurent de nouveaux apports : l'histoire n'était pas finie, et elle continue encore. De cette épopée des îles Caraïbes, tissée de la convoitise des nations, des douleurs et des joies des exilés, de la conquête de nouvelles patries et d'un contact passionné avec la terre, est née l'aventure des cuisines créoles. Voir la suite

  • 2263040595

  • Solar

  • Cuisine